[Ishiguro, Kazuo] Lumière pâle sur les collines

Publié le par Naelline

http://static.decitre.fr/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/9/7/8/2/2/6/4/0/9782264014412FS.gifLumière pâle sur les collines

Auteur : Kazuo Ishiguro (Japon)
Illustration couverture :

Titre original : A Pale View of Hills (1982)
Traduction : Sophie Mayoux

Editeur : 10/18 (1990)
Collection : Domaine Etranger (n°2122)

253 pages, 18 cm

Genre : Contemporaine

ISBN : 2-264-01441-5
EAN : 9782264014412

Winifred Holtby Memorial Prize - 1982

 
Quatrième de couverture

Après le suicide de sa fille aînée, Etsuko, une Japonaise installée en Angleterre, se replonge dans les souvenirs de sa vie. Keiko, née d'un premier mariage au Japon, ne s'est jamais acclimatée à l'Angleterre, et surtout elle n'accepta pas le remariage de sa mère avec un homme qu'elle considéra toute sa vie comme un parfait étranger. Mais peut-être l'explication du drame demeure-t-elle enfouie dans le Japon de l'après-guerre, à Nagasaki, ville martyre qui se relevait des plaies de la guerre et du traumatisme de la bombe, durant cet étrange été où, alors qu'elle attendait la naissance de Keiko, Etsuko se lia d'amitié avec la plus solitaire de ses voisines, Sachiko, une jeune veuve qui élevait sa fille, la petite Mariko...Premier roman de Kazuo Ishiguro, " Lumière pâle sur les collines " est de ces livres dont on ne sort pas indemne. Écrit dans un style dépouillé, limpide, tout en demi-teintes et en non-dits, reflet d'un passé mystérieux, il possède un rare pouvoir d'envoûtement.

Mon avis

L'avantage des challenges comme ABC, c'est qu'il faut compléter une liste de livres avant de commencer, et que pour y arriver, on doit souvent mettre des auteurs qu'on ne connaît pas. Ca permet de découvrir de nouveaux auteurs, de nouveaux genres. Parfois on tombe mal, mais parfois on tombe très bien. C'est le cas ici : j'ai beaucoup aimé ces lumières pâles et ces collines.

J'avoue n'avoir pas compris la fin à la première lecture. J'ai donc de suite recommencé, en me disant que j'avais du sauter des pages, oublier certains passages lus... et pourtant non. Il faut lire attentivement, découvrir ce qui se cache, comprendre que chaque événement, chaque conversation, chaque doute a son utilité dans l'histoire. La double histoire a d'ailleurs son importance. L'une éclairant l'autre et vice-versa. Des histoires différentes tant dans le lieu, le temps et l'action, et pourtant deux histoires mêlées.

On suit donc deux histoires, ou plutôt deux moments de la vie d'une femme japonaise. Tout d'abord, la visite de sa seconde aînée, peu après le suicide de la plus jeune. Et une histoire qui s'est passée bien avant, à Nagasaki, peu après l'explosion de la bombe. Entre sa fille adulte à présent, et sa voisine libérée qu'elle a rencontrée alors qu'elle était enceinte pour la première fois. La plus grande part des récit est voué à l'histoire la plus ancienne. Dans un japon plein de convenance, de temps à prendre, de respect, de silences, de non-dits, de discrétion parfois douloureuse. Tout près de Nagasaki en reconstruction.

Une histoire à lire et relire, avec attention. Une plume délicate, une histoire assez compliquée, mais prenante, douce et violente à la fois, poétique et horrible en même temps.

Ils l'ont lu aussi : Karline,


Challenges

 

http://1.bp.blogspot.com/-T_wHGmXOl9E/TqlHWcD7umI/AAAAAAAAAY0/TQaJHFL48to/s1600/image-blog-challenge.jpg ABC 2012



Commenter cet article