[Kinsella, Sophie] Confessions d'une accro du shopping

Publié le par Naelline

http://www.livraddict.com/covers/0/503/couv55326746.jpgConfessions d'une accro du shopping


Auteur : Sophie Kinselle (Angleterre)
Illustration de couverture : Soledad

Titre original : The Secret Dreamworld of a Shopaholic (2000)
Traducteur : Isablle Vassart

Editeur : Pocket (2004)

366 pages, 18 cm

Genre : Chick-Lit

ISBN : 2-266-16226-8
EAN :  9782266162265

Quatrième de couverture

Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu'un peu de shopping pour se remonter le moral... C'est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes... rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu'au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s'efforce de s'amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes... Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l'achat et à l'appel vibrant des soldes ?

Mon avis

Autant le dire d'entrée : j'ai arrêté la lecture à la page 217. Mais ça avait rapidement mal commencé. C'est que quand on parle d'un objet qui coûte 170 livres, qu'on peut prendre 100 livres au distributeur de billet et qu'on emprunte 20 livres... ça ne permet pas de payer ces 170 livres. A moins que les anglais ne comptent différemment ? Après avoir demandé à d'autres lecteurs de ce livre s'ils savent où sont les 50 livres de différence, j'ai attendu un peu. Aucune réponse ne venant, j'ai décidé de reprendre la lecture.

Mais vraiment, comme premier essai de chick-lit, c'est un échec. Alors je ne demande pas des héros attachants. Pour ma part, j'ai les gens qui ont des défauts, et "j'aime détester les méchants" quand je lis. Mais quand cette instable gamine de 29 ans nous parle de vêtements à longueur de temps, là vraiment ça me dépasse. J'avoue, je suis très loin de suivre la mode et de faire les boutiques pour le plaisir (j'achète le minimum possible, j'use jusqu'au bout, et quand j'achète ça doit aller vite). Alors entendre parler de pulls, tailleurs, bas, écharpe toutes les quelques phrases, je n'ai pas pu continuer.

Je reconnais toutefois que si le fond me dépasse et ne m'intéresse pas du tout, hormis ce soucis des 100+20=170 dans les 40 premières pages, l'écriture n'est pas désagréable à lire. Pour preuve, j'ai tout de même tenté jusqu'à la page 217. Si ça avait été mal écrit, j'aurais arrêté bien plus tôt.

Je tenterai donc de lire encore ce genre de littérature, en espérant toutefois que la mode à toutes les pages n'en soient pas un ingrédient obligatoire.

Ils l'ont lu aussi : Anne-C, Lina, Noémie, LéaM,

Challenges

http://imageshack.us/a/img23/1441/chicklitbadge.png Livraddict
Baby Challenge Chick-Lit 2013

http://2.bp.blogspot.com/-OkXn1NiHuFA/TyFRGMPzWjI/AAAAAAAAAZc/JDcu6Xb49CI/s200/Ultimechallenge.jpg Les 100 livres préférés des blogueurs !
http://s3.archive-host.com/membres/images/191034014/Blog/logofindeserieorange.jpg Fin de série    

Publié dans ├ Chick-Lit

Commenter cet article