[Nothomb, Amélie] Péplum

Publié le par Naelline

http://www.livraddict.com/covers/15/15675/couv1649001.gifPéplum

Auteur : Amélie Nothomb (Belgique)

Editeur : Albin Michel (1996)

210 pages, 20 cm

Genre : Contemporaine

ISBN : 2-226-08694-3
EAN : 9782226086945

Quatrième de couverture

Cherchez à qui le crime profite. Quand un roman commence par cette prhase, on s'attend à ce que ce soit un polar. On n'a pas tort, ce livre pourrait être un polar. Sauf qu'il n'y a pas de policier.
Mais il y a un crime. Mobile : Pompéi. Arme du crime : Vésuve. Et le coupable ? Ce pourrait être le temps. A moins qu'il n'ait un alibi.

Mon avis

Comme l'auteure le dit d'elle-même dans ce court roman : elle est avant  tout dialoguiste. A part les quelques pages du début et de la fin, on assiste à un dialogue entre A.N. (on se demande à qui donc appartiennent ces initiales d'une femme auteur de 25 ans habitant Bruxelles, ce qu'on apprend au fil de la conversation) et Celsius, un espèce de génie.

Mais voila, ce dialogue, intéressant au début tourne vite à la répétition :
- vous êtes méchant
- vous êtes stupide
- c'est surtout que vous êtes méchant
- non, vous le pensez parce que vous êtes une idiote qui n'avez pas les facultés de comprendre
- d'accord, mais tout de même, vous êtes méchants

Alors au début j'ai trouvé ça sympathique, il y a un réel échange de point de vue, mais les arguments échangés se font de plus en plus pauvres et prévisibles et j'ai trouvé qu'avant la moitié du livre, ça tournait déjà en rond. J'ai lu les cents dernières pages pour savoir s'il allait finir par tuer A.N. ou par la renvoyer chez elle. Et même là, avec tout le dialogue qui précède, aucune surprise.

Une bonne idée, certes, mais traitée bien trop longuement à mon goût. Un peu comme une nouvelle à laquelle on rajouterait des pages pour que ça fasse un roman. Le tout sans réelle surprise.

Ils l'ont lu aussi : Hajar,

Challenges

http://p7.storage.canalblog.com/72/60/877996/82359459_p.jpg Lecture sous contrainte
Session 4 : un seul mot
http://2.bp.blogspot.com/-qbczbkBJll4/UHv_JUPcBaI/AAAAAAAABZo/HGsq3sqikdA/s320/banni%C3%A8re1-challenge-2013.jpg ABC 2013

Commenter cet article

Valérie 30/01/2013 09:21


Voilà un titre que je ne connais pas du tout. 

Naelline 30/01/2013 21:40



Ce n'est pas une grande perte, à mes yeux



Lilibook 28/01/2013 21:57


Oh la la, j'ai beaucoup de mal avec cette auteur moi ;-)

Naelline 28/01/2013 23:24



Je l'aimais bien quand j'étais plus jeune, je trouvais ça bien les livres qui se lisaient super vite. Et ça me changeait de la collection Travelling très très moralisatrice que j'avais lu (faute
d'autre chose pour la plupart) juste peu avant.

Depuis j'ai lu bien d'autres choses, et si je garde un bon souvenir de quelques scènes (le tout début du Sabotage amoureux, ou la découverte de la signification du sigle GmbH dans Stupeur et
tremblement), j'avoue que je n'acheterai pas ses livres.



Philippe D 27/01/2013 21:46


Bon, ce n'est pas ton billet qui m'incitera à lire Nothomb. J'en ai lu un; je n'ai pas aimé et je n'ai pas encore retenté l'expérience.


Merci pour ta participation. Rendez-vous la semaine prochaine pour les résultats et la prochaine contrainte. 


Passe une bonne semaine. 

Naelline 27/01/2013 22:51



J'avais bien aimé le livre où elle raconte son enfance au Japon, qui commence par l'histoire d'une chevauchée agitée... sur son vélo de gamine. Sa déscente aux enfers dans une boite japonnaise
était drôle aussi (pour le début, ça devient vite toujours la même chose).

Mais sinon je la trouve généralement assez vite lassante, ça "blablate" beaucoup (une vraie fille, dans la caricature) mais les bonnes idées ne sont pas traitées assez loin. Comme pour les
combustibles : discussion sans aucune prise de risque, alors que savoir quels livres ont va brûler d'abord et lesquels il ne faut pas brûler, c'est juste super bon comme point de départ.