[Perry, Anne] L'étrangleur de Cater Street

Publié le par Naelline

http://www.livraddict.com/covers/3/3479/couv55096526.jpgL'étrangleur de Cater Street

Auteur : Anne Perry (Angleterre)
Illustration de couverture :

Titre original : The Cater Street hangman (1998)
Traducteur : Annie Hamel et Roxane Azimi

Editeur : 10/18 (20)
Collection : Grands détectives

383 pages, 18 cm

Genre : Polar, Historique

ISBN :  2-264-03512-9
EAN : 9782264035127

Quatrième de couverture

Suffragette avant l'heure, l'indomptable Charlotte Ellison contrarie les codes et manières victoriens et refuse de se laisser prendre aux badinages des jeunes filles de bonne famille et au rituel du tea o'clock. Revendiquant son droit à la curiosité, elle parcourt avec intérêt les colonnes interdites des journaux dans lesquels s'étalent les faits divers les plus sordides. Aussi bien le Londres des années 1880 n'a-t-il rien à envier à notre fin de siècle : le danger est partout au coin de la rue et les femmes en sont souvent la proie. Dans cette nouvelle série « victorienne », la téméraire Charlotte n'hésite pas à se lancer dans les enquêtes les plus périlleuses pour venir au secours du très séduisant inspecteur Thomas Pitt de Scotland Yard.

Mon avis

Dans la bonne société de Londres, le meurtre n'existe pas. Ce n'est pas correct. Passe encore qu'une bonne aux meurs légères se fasse tuer, elle l'a sans doute mérité. Mais quand des gens de bonne famille subissent le même sort, c'est l'émoi : dans Cater Street, on ne meurt pas étranglé par un étranger : ça ne se fait pas, voyons ! Et pourtant, l'étrangleur rôde, tout près. Il s'agit sans doute même d'une personne que tout le monde connait, d'un voisin, d'un ami, voir un membre de la famille. Et pire, ou presque, voila qu'un policier s'invite et enquête. Quelle honte pour la maison.

J'ai adoré voir ces personnes contrariées puis apeurées par cet étrangleur qui dérange tant leur petite vie dans l'Angleterre Victorienne. Entre la jeune fille qui en a marre de ne rien pouvoir faire, dire ou lire et qui lit les journaux en cachette, la famille bien sous tous rapports (ou presque) et le policier, cet homme faisant partie d'une classe indécente avec ce métier si horrible. Cet homme si peu fréquentable. Et comme toujours dans ces situations ou la tension monte, les gens se dévoilent sans le vouloir. Les choses tuent depuis longtemps finissent par se dire, les jalousies se déclarent.

On assiste à l'histoire essentiellement du point de vue de Charlotte, mais c'est le policier (Thomas Pitt) qui mène l'enquète. Il n'a rien du prince charmant, mais il dénote dans la maison, et Charlotte est attirée, par curiosité. Comment un homme comme lui vit ? Comment arrive-t-il à mener une enquête dans ce milieu où il est plutôt mal reçu ? Entre la soeur dévote, celle qui provoque acceptant des sorties avec un homme peu recommandable, il y a Charlotte qui finit par trouver sa place dans cette famille.

Une écriture fluide pour un bon roman policier historique, où l'on a droit à plusieur suspects et à un dénouement rapide dans les dernières pages - je n'aime pas spécialement quand le méchant ou le gentil passent 30 pages à expliquer le pourquoi du comment, de sa première dent au dernier meurtre en passant par sa carrière. Ici, l'intrigue laisse tout loisir au lecteur-enquêteur d'inventer plein de choses pendant la lecture, et de vérifier au dernier moment si ses déductions étaient justes.

Ils l'ont lu aussi : A propos de livres, Galleane, Lilly, Les livres de George,

Challenges

http://img.over-blog.com/300x232/5/92/18/72/Challenges-lecture/polarb.png Livraddict
Baby Challenge Polar 2012
http://imageshack.us/a/img41/3175/policierbadge.png Livraddict
Baby Challenge Policier 2013

http://s1.storage.canalblog.com/00/02/418042/77158541_p.jpg Thrillers et Polars  

Publié dans ├ Policier - Polar

Commenter cet article